• Il se trouve actuellement à mi-chemin entre San Francisco et Hawaii et son aventure peut être suivie sur un site web et sur Facebook.

Madrid, le 6 août 2019.- 

Le sportif espagnol Antonio de la Rosa veut être le premier à ramer sur les 4 500 kilomètres de l’océan Pacifique qui séparent la ville de San Francisco des îles hawaïennes. La traversée en solitaire a débuté le 9 juin dernier à bord d’un bateau appelé paddle-surf. Actuellement, le sportif a déjà parcouru 2 710 km et il est possible de suivre son parcours depuis son site professionnel, ainsi qu’un journal de bord de l’aventure via le réseau social Facebook. Il convient de mentionner que ce sportif a déjà traversé l’Atlantique en utilisant cette même modalité en 2014.

Satlink, une entreprise qui participe au défi en tant que sponsor, a fourni à l’athlète une technologie de télécommunications par satellite pour lui permettre de rester en contact et d’accéder à des informations telles que les bulletins météo ou les cartes. Plus précisément, il est équipé d’un système Satlink FB250+ et d’un téléphone satellite Iridium 9555 résistant à l’eau, aux chocs et à la poussière, qui vous permet de passer des appels, d’envoyer des SMS ou des courriels en temps réel.

Le FB250+ fournit au navire divers services de voix et de données par satellite. Cela permet à tout utilisateur de suivre l’aventure du sportif grâce au profil Facebook d’Antonio de la Rosa, qui est mis à jour quotidiennement avec du texte, des vidéos et des images.

Les deux appareils, dotés d’une batterie de 30 heures en veille et de 4 heures en conversation, peuvent être rechargés grâce à une batterie portable qui sera à son tour alimentée par un panneau solaire. La solution complète est correctement protégée dans un boîtier robuste et capable de résister à tout type de temps.

Selon David Rol, directeur commercial de Airtime et Satlink solutions, « la plupart du temps, nous investissons davantage dans des éléments de protection matérielle et personnelle que dans la sécurité que procure le fait de disposer de communications. C’est pourquoi – souligne Rol – Satlink a voulu être présent dans cette aventure, comme nous le faisons chaque jour dans des secteurs comme la pêche, pour contribuer à garantir l’intégrité et la connectivité de ce sportif grâce à la technologie”.

À propos de Satlink
Fondée en 1992, Satlink est une société d’ingénierie espagnole et depuis sa création, elle est à la tête de la recherche, de l’innovation et du développement de solutions technologiques basées sur la communication par satellite dans les environnements terrestre, aérien et maritime, en s’efforçant tout particulièrement de contribuer à une gestion plus durable et plus responsable du secteur de la pêche. Basée à Madrid, Satlink a des bureaux aux Seychelles, en Équateur et à Fidji. www.satlink.es