Empêche les interférences entre les différentes flottes opérant dans la même zone en réduisant les temps d’arrêt et leur impact sur l’environnement et l’emploi.

Madrid, le 16 mars 2018.- Un nouveau système basé sur l’échange d’informations entre les navires, développé conjointement par Satlink, une entreprise espagnole de télécommunications par satellite, et la flotte thonière de notre pays, est le pionnier de la collaboration entre les différents types de flottes en tant que nouveau facteur clé de la durabilité des ressources marines.
D’une manière générale, cette nouvelle collaboration évite les interférences négatives lorsque les bateaux partagent la même zone d’activité et a été utilisée, pour la première fois, par les flottes de pêche au thon et de prospection géologique. Dans ce cas, la solution consiste à partager les informations provenant des bouées satellites utilisées par les thoniers dans leurs engins de pêche avec les bateaux de prospection géologique, dont l’activité peut couvrir jusqu’à 2,5 km2. Ces navires connaissent ainsi la localisation des engins de pêche et évitent les collisions à un coût moyen, en termes d’impact environnemental et d’emploi, estimé à 30 000 euros par incident.

Le nouveau système, qui a déjà été utilisé près de 40 fois dans les eaux de plus de 12 pays – principalement en Afrique de l’Ouest – a enregistré un taux d’efficacité de 75%, ce qui a conduit à son adoption comme solution définitive par les deux flottes.

Ce nouveau projet est un pionnier en son genre et ouvre la porte à la collaboration entre différentes flottes en tant que facteur clé pour le développement durable de la « Blue Economy ». À cet égard, et selon Helena Delgado, directrice du département scientifique de SATLINK, « la coopération entre les secteurs qui exercent leurs activités dans le milieu marin est fondamentale pour renforcer les stratégies de durabilité et, chez Satlink, nous pensons que la technologie peut contribuer de manière décisive à y parvenir. Éviter les interférences entre les flottes est un bon exemple et aussi la première application pratique de beaucoup d’autres que nous développons ».

Comment cela fonctionne-t-il ?
En résumé, la solution croise les informations provenant des bouées satellites utilisées par les engins de pêche de la flotte thonière (positions et trajectoires) avec les informations provenant des zones d’opération des navires de prospection géologique et l’ensemble du processus est coordonné grâce à la technologie Satlink.

Les informations sont transmises soit par courrier électronique deux fois par jour, soit par le biais d’un logiciel, développé par Satlink et appelé ELB Manager, installé sur le serveur du navire. Ce logiciel, qui comprend des systèmes de sécurité afin que les informations ne soient accessibles qu’aux utilisateurs autorisés, permet d’analyser les données à l’écran ou de les exporter vers d’autres systèmes de cartographie.

Le gestionnaire ELB assure également un meilleur contrôle des bouées car il peut être configuré avec diverses alarmes et commandes pour, par exemple, augmenter la fréquence de transmission de la position à l’approche de certaines zones ou activer le flash pour un meilleur affichage de l’appareil la nuit. En outre, lorsque l’opération est déplacée vers une autre zone, le cadre visuel du logiciel est modifié et automatiquement adapté à la nouvelle zone.

À propos de Satlink
Fondée en 1992, Satlink est une société d’ingénierie espagnole spécialisée dans les télécommunications par satellite. Satlink, qui a des accords avec les réseaux mondiaux de satellites Inmarsat, Thuraya et Iridium, est un leader mondial en tant que fournisseur de solutions technologiques pour le secteur de la pêche et commercialise également des solutions de communication par satellite dans l’environnement terrestre et aérien. Basée à Madrid, Satlink a des bureaux aux Seychelles, en Équateur et à Fidji. www.satlink.es